Région Estremadure : L’imagination comme projet politique

Posté le 5 février 2009 par Stéphane Vincent

Présentation épatante dans nos locaux (voir les slides plus bas), hier, d’Annabelle Favreau, chargée des relations internationales d’Iniciativa Joven (tout simplement « Initiative Jeune »), l’agence régionale de l’Estremadure chargée de faire de la créativité des jeunes le moteur du développement régional, placé sous l’égide du Ministère régional de la Jeunesse et des Sports… Annabelle venait tout spécialement d’Espagne, pour un public constitué de représentants de Régions, d’élus, de designers, créatifs et innovateurs sociaux venus d’Ile de France, Pays de la Loire, Nord Pas de Calais, Poitou Charentes, Limousin, et Champagne Ardenne, pour débattre avec elle. Aux côtés d’Annabelle intervenait le non moins enthousiasmant Guy Aznar, praticien renommé de la créativité, qui a formé la première équipe d’Iniciativa Joven à ses débuts. Guy est Président de l’Association française pour le développement de la créativité, qui regroupe la plupart des spécialistes français de créativité.

blog_estramadure-3

Iniciativa Joven, c’est d’abord une volonté politique : celle de Juan Carlos Rodríguez Ibarra, président socialiste de la Région de 1982 à 2007. L’objectif, dans cette vaste région aux forts contratses du sud-ouest de l’Espagne : promouvoir un nouveau modèle de développement qui repose sur l’imagination, la créativité et l’innovation des jeunes. L’histoire débute en 2004, quand la Région encourage la création d’une petite équipe pluridisciplinaire. Passée en quelques temps à 35 personnes, l’agence est devenue un établissement public et travaille maintenant avec un budget annuel de 4 millions d’euros, entièrement pris en charge par la Région.

Principal mot d’ordre : expérimenter ! se tromper, recommencer…et avancer pas à pas. Et pour multiplier les expériences à grande échelle, l’équipe s’est enrichie de plusieurs départements : production (création d’événements, design, communication visuelle), orientation et accompagnement (premier contact avec les entreprises), documentation générale, économie (recherche de financement, plan d’affaires), et sans doute le plus spectaculaire : le département imagination, animé par un pédagogue, un sociologue, un psychologue, un économiste, un professeur de primaire… Car c’est l’incroyable diversité des profils qui fait la richesse de l’agence : ils sont designers, informaticiens, mais aussi artistes de cirque, agriculteurs bio, biologistes, journalistes, psychologues, économistes, et souvent musiciens, photographes à leurs heures….

blog_estramadure-2

Pour Annabelle, « quatre piliers fondent la créativité : la perception (identifier des problèmes ou des thèmes de départ), l’imagination (c’est à dire, être capable de visualiser les choses), la créativité (les concrétiser), et l’innovation (leur trouver une utilité). » C’est à partir de ces principes que depuis sa création, Initiativa Joven multiplie les opérations créatives. Citons par exemple :

  • Chaque année depuis 4 ans, un concours de créativité est mis en place dans les lycées ; chaque année, 177 lycées y ont participé, 3500 lycéens s’y sont inscrits. Des professeurs sont formés ainsi que les agents locaux de développement, qui sont associés à l’opération.
  • Le programme national « Jeunes entreprises européennes », qui a été confié à Iniciativa Joven pour la région Estremadure, vise à simuler entièrement la création et la gestion d’une entreprise pour en comprendre tous les mécanismes et se familiariser avec l’entreprenariat ; 150 lycées y participent cette année, 193 professeurs et quelque 5000 lycéens !
  • « La Pasta » : en argot espagnol, les pates, mais surtout, le « fric » ; la Pasta est une rencontre organisée entre des créateurs, et des partenaires financiers, sur un mode créatif et stimulant ;
  • Nous avions déjà évoqué le Coffe-Break dans un billet récent ; Annabelle la résume ainsi : « Puisqu’on sait qu’il n’y a qu’au moment du café que les gens peuvent se parler durant les séminaires, n’organisons plus des séminaires, mais des pauses café ! » ; on notera également que les intervenants VIP des coffee break reçoivent en guise d’invitation, à leur domicile…un croissant tout frais :-)
  • Dès la dernière année d’école primaire, Iniciativa Joven stimule l’esprit d’entreprendre en aidant 4 professeurs dans chaque école à intégrer la créativité et l’innovation dans leurs propres matières… 6 écoles de stimulation de la créativité répartis sur le territoire sont également mis à contribution dans ce projet ;
  • Iniciativa Joven fait travailler les jeunes sur des scénarios prospectifs sur l’Estramadure : ceux-ci sont invités à imaginer leur avenir dans la région à travers des textes, des images, des illustrations
  • Un programme Erasmus pour les jeunes entrepreneurs : en participant à ce programme, les jeunes créateurs enrichissent considérablement leurs visions, reviennent avec une expérience unique et de nombreux contacts pour développer leur projet ;
  • Iniciativa Joven a développé le concept de « centre international d’innovation et d’activités physiques de nature » en cours de lancement ;
  • La recherche sur la créativité fait partie des activités Iniciativa Joven : en lançant le programme Icosystem, Initiativa Joven cherche à concevoir des critères qui permettraient d’évaluer le potentiel de créativité d’un territoire ;
blog_estramadure-1

Étonnant programme…il faut lire le « manifeste de l’imagination » lancé par la Région en 2004 pour comprendre tout le potentiel de ce projet politique. Quand on lui demande comment faire l’évaluation d’une politique en faveur de la créativité, Annabelle répond qu’on peut certes le faire en termes économiques (emplois et entreprises créées, etc) mais qu’il s’agit surtout d’un projet de transformation d’ordre culturel et éducatif, qui prend la question du développement à la racine. « Aider l’entrepreneur comme on le fait généralement est déjà trop tard, résume t-elle. C’est l’esprit d’invention et de création qu’il faut traiter, bien plus en amont ». En fait, tout indique que ce type de projet transforme radicalement l’action publique, par l’effet d’entraînement collectif qu’il génère, par la transversalité totale qu’il mobilise, qui une fois de plus remet en cause la « mise en silos » des politiques publiques ; s’agit-il d’un projet économique, éducatif, social, culture, d’aménagement ? dans quelle case les acteurs publics pourraient-il bien ranger une telle politique ? A quoi ressemblerait une administration ayant appris à fonctionner ainsi, à fonctionner vraiment sur un mode expérimental, et à créer des dynamiques réellement collectives ? Il y a décidément beaucoup à apprendre de ce type de projet, et nous nous emploierons à le faire dans les prochains mois.

Dès aujourd’hui, Iniciativa Joven souhaite échanger avec d’autres régions françaises et européennes, construire des partenariats, et nous serons ravis si nous pouvons y apporter notre contribution. Plusieurs idées de projets sont en discussion, autour de la créativité au lycée, d’un réseau social de la créativité, et d’un événement européen autour de créativité. Bref, une affaire à suivre de très près…

La présentation d’Annabelle Favreau :