Les Éclaireurs #4 Les solutions numériques frugales

Comment améliorer  la façon dont sont conçus les services publics numériques  ?

Alors que la transformation numérique des administrations françaises est engagée depuis plusieurs années, nous sommes encore loin d’avoir absorbé l’ensemble des possibilités offertes par ces nouveaux outils. S’ils constituent un véritable levier pour moderniser l’action publique, l’équation [innovation = numérique = moins cher] est loin de toujours se vérifier. Et pour cause : en la matière, il semble que les freins soient bien plus organisationnels que technologiques. D’un bout à l’autre de la chaîne, le numérique et la servicialisation questionnent les organisations publiques et leurs modes de fonctionnement, et bouleversent le métier traditionnel des DSI. Les échecs récurrents en matière de systèmes d’information publics appellent de nouveaux raisonnements et de nouvelles façons de penser, concevoir et mettre en oeuvre ces projets. Alors quelles alternatives envisager ? Et si on imaginait une administration numérique “ouverte” (open-source) et “basse technologie” (low-tech), mieux connectée aux usages de ses propres agents  ?

Pour tenter d’y répondre, nous avons mené une expérience créative, prospective et participative pour repenser l’exercice rituel de la conception des services publics numériques. Conduit en partenariat avec la DINSIC, la ville de Lille et le département de l’Isère, cet épisode intitulé « Les solutions numériques frugales » propose de nouvelles pistes pour améliorer et faciliter la conduite des projets de services publics numériques au sein des collectivités et administrations publiques.

Le scénario imaginé 

Après une première phase d’enquête, de casting et de défrichage du sujet menée par l’équipe des Éclaireurs, une vingtaine de participants représentatifs de la diversité des parties-prenantes de la transformation numérique des administrations publiques ont participé à 2 ateliers créatifs, avec pour objectif d’imaginer de nouvelles modalités et de nouveaux outils pour fluidifier la conduite des projets de services numériques. Ces idées ont ensuite été retravaillées et consolidées pour l’équipe projet pour en faire un scénario inspirant. Nous vous invitons à le découvrir ci-dessous en version vidéo et, dans une version plus détaillée, dans le livret à consulter ou télécharger ci-dessous.

Et maintenant, le test ! 

Nous allons au cours de l’année 2018 prototyper et tester en condition réelle une des cinq pistes, à savoir « Les démineurs », une application qui se présente comme une alternative ludique, collaborative et non déresponsabilisante aux boîtes à idées. Les « démineurs » a été pensé comme un outil  plus opérationnel qui permet de préciser une idée encore floue avant qu’elle ne devienne éventuellement un projet, en s’appuyant sur l’expertise d’autres collègues. RDV à l’été pour connaître les résultats des premiers tests !

Livrables & médias

Quand ça ?

Octobre 2017-Juin 2018


Où ça ?

Superpublic, Paris 11e arrondissement


Initié par qui ?

La 27e Région, la DITP (ex-SGMAP), la ville de Lille et le département de l'Isère

Avec qui ?

Yoan Ollivier, designer, associé de Vraiment Vraiment, confondateur de Plausible Possible,


Xavier Figuerola, designer, cofondateur de Talking Things


Louis Augureau, Designer chez Vraiment Vraiment


Lilas Ozanne, designer