Comment les villes adoptent-elles l’innovation sociale ?

Posté le 20 avril 2015 par Lucille Guitton

Marcelline Bonneau et François Jégou, membres de l’équipe de Stratégic Design Scenario, reviennent sur leur participation au projet européen URBACT, qui travaille sur les formes de développement local intégré, dont la 27e Région est également partenaire. 

 

L’innovation sociale dans les villes… Ou comment les villes adoptent des nouvelles manières de gouverner en impliquant les citoyens.

« Laisser faire », « partager les responsabilités », « « jouer le rôle de courtier », « écouter », « apprendre et échanger » ce sont les maîtres-mots qui sont mis en avant par ces villes que nous avons étudiées dans le cadre de notre projet pour le programme européen de villes URBACT. Pendant presqu’une année, nous avons rencontré des experts et des agents territoriaux qui ont partagé avec nous leurs approches et leurs projets.

Deux immersions de 3 jours nous ont permis d’étudier en profondeur les villes d’Amersfoort, aux Pays-Bas, et de Gdansk, en Pologne. La première est très avancée dans un processus participatif, qui vise à déléguer des tâches de gestion de la ville aux citoyens. L‘administration a créé une équipe dédiée à la mise en œuvre du changement de gouvernance. Les citoyens ont la responsabilité de gérer des espaces verts publics et ont aussi crée le plan de redéveloppement d’une zone ayant abrité un hôpital. Les fonctionnaires surnommés « de plein air » par le DGS de la ville, vont à la rencontre des citoyens et des différentes actions sur le terrain, expérimentant avec eux et se créant une expertise qu’ils peuvent restituer au sein de leur administration.

 

SDS

Les réunions du conseil municipal sont organisées dans une configuration de café pour faciliter le contact et l’échange avec les citoyens© Ville d’Amersfoort

 

A Gdansk, ce sont les premiers pas vers une ouverture de la gouvernance de la ville qui apparaissent : les ONG sont consultées et intégrées dans la définition des politiques locales. Divers programmes visent à responsabiliser les citoyens, leur donner le sentiment de pouvoir agir pour leur communauté. Ce sont des projets concrets qui émergent de la consultation des citoyens.  L’administration cherche à faire connaissance avec ses citoyens et à montrer le visage de ceux qui siègent à la mairie, notamment à travers les réseaux sociaux. Elle met en place un nouveau type de processus participatif, laissant les citoyens exprimer leurs besoins et leurs rêves pour leur ville.

SDS2

Les citoyens de Gdansk ont exprimé leur besoin d’avoir un lieu de rencontre central dans la ville qui a mené au réaménagement du marché au charbon ©IKM

 

Dans ces villes et d’autres, l’administration municipale est donc en phase de passer de « gestionnaire » à « coordinateur ». Elle reconnaît les limites d’une approche descendante, isolée de la réalité sur le terrain, et le potentiel des citoyens et ONGs à capitaliser sur leurs compétences, expérience et expertise pour le bien-être de la ville. Ces villes adoptent des approches systémiques et intégratrices aux questions urbaines, ce qui leur permet de gagner en efficacité pour les traiter. Elles prennent des risques tout en cherchant à montrer l’exemple, montrer qu’un changement est possible.

Sans titre

La ville de Budapest a financé le lancement de jardins collectis à Budapest qui sont maintenant gérés par une ONG ©ElsőKis-PestiKert, VárosiKertekEgyesület

 

Comment les villes opèrent-elles une gestion de la transition ? Comment financent-elles ces approches ? Quelles attitudes et compétences sont nécessaires ? Quels sont les nouveaux écosystèmes d’acteurs qui apparaissent ? Dans quelles formes d’infrastructures les expérimentations sont-elles possibles ?

Des réponses à ces questions ont été dévoilées en avant première au 4Informed Cities Forum à Rotterdam les 26 et 27 mars 2015. L’ensemble du travail sera présenté lors du premier City festival, organisé par le programme URBACT, à Riga du 6 au 8 mai. De plus amples informations sur le site du projet et en particulier deux publications, ici et , reprenant des exemples concrets, des entretiens avec les acteurs clés ainsi que des cas d’innovation en termes de gouvernance.