avion à réaktion_web

Enacting the commons

Une enquête à travers l'Europe pour comprendre comment les communs transforment l'action publique.

Le mouvement des communs connaît aujourd’hui un essor en Europe et associe, peu à peu, élus et administrations publiques, auprès desquels il doit trouver soutien et légitimité pour perdurer.

Potentiel vecteur de revitalisation d’une citoyenneté locale ? Voie alternative entre gestion publique et marché ? Levier de transformation pour les administration publiques ?

En 2018, la 27e Région lance Enacting the communs, un projet de voyage apprenants en Europe :pour comprendre quelles évolutions et inventions les administrations publiques peuvent opérer pour se saisir de la piste fertile d’une « gestion en commun ».

Une enquête partenariale de 2 ans

Nous menons ce projet association avec les villes de Brest, Grenoble, la Métropole Européenne de Lille, l’association ANIS, Esopa-production / CAE Clara, POPUP, SavoirsCom1, et avec le soutien du programme Erasmus + de l’Union Européenne.

Celui-ci nous permet, entre octobre 2018 et octobre 2020, de conduire 8 expéditions apprenantes à la rencontre d’initiatives inspirantes en Europe : Pacte de coopération à Bologne – Italie, Plan de transition vers les communs à Gent, nouvelles formes de coopératives en Espagne ou aux pays bas, etc. Chaque voyage est organisée de façon collective et mobilise un représentant de chaque organisation partenaire.


Suivre le projet

> Le blog du projet : http://enactingthecommon
s.la27eregion.fr

> Sur twitter : @EnCommons

Dessiner de futures expérimentations

Deux ans pour s’inspirer, documenter et partager de la connaissance sur ces initiatives ou les réflexions existantes ; Deux ans pour faire, modestement, mouvement: il ne s’agit pas de faire des communs le nouveau vocable valise, mais plutôt de renforcer, en France, les initiatives naissantes ou émergées en leur permettant de se connecter, en dessinant les possibles, en permettant les comparaisons, en offrant une vue sur les impacts, etc. ; Deux ans, enfin, pour dessiner nos prochains terrains d’expérimentations…